38 communes des Bouches-du-Rhône frappées par la sécheresse : l’État reconnaît enfin la catastrophe naturelle

0
Afficher Masquer le sommaire

L’été 2023 a laissé des traces indélébiles dans les Bouches-du-Rhône. Après des mois d’attente et d’inquiétude, les habitants de 38 communes du département peuvent enfin souffler : l’État vient de reconnaître officiellement l’état de catastrophe naturelle pour la sécheresse qui a sévi du 1er avril au 30 juin 2023.

Cette annonce, publiée le 2 juillet au Journal officiel, marque un tournant pour des milliers de propriétaires dont les maisons ont subi des dégâts. Fissures, affaissements, portes qui coincent… autant de symptômes d’un sol assoiffé qui se contracte, puis se dilate lors des rares pluies, malmenant les fondations.

Un délai serré pour les sinistrés

Si cette reconnaissance est une victoire, elle lance aussi un compte à rebours. Les sinistrés n’ont que 30 jours, à compter du 2 juillet, pour déclarer leurs dommages à leur assurance. Un sprint administratif qui ne laisse pas de répit, surtout en pleine période estivale.

La préfecture des Bouches-du-Rhône a relayé l’information sur les réseaux sociaux, consciente de l’urgence de la situation. Chaque jour compte pour ces familles qui espèrent enfin pouvoir réparer leur habitat.

Quelles communes sont concernées ?

La liste des 38 communes touchées couvre une grande partie du département, des grandes villes aux petits villages :

  • Aix-en-Provence
  • Allauch
  • Arles
  • Aubagne
  • Aureille
  • Auriol
  • Bouc-Bel-Air
  • Cabriès
  • Carnoux-en-Provence
  • Châteauneuf-les-Martigues
  • Châteaurenard
  • Eyragues
  • Fos-sur-Mer
  • Fuveau
  • Gémenos
  • Gignac-la-Nerthe
  • Jouques
  • Marignane
  • Marseille
  • Martigues
  • Maussane-les-Alpilles
  • Meyrargues
  • Mimet
  • Noves
  • Orgon
  • Les Pennes-Mirabeau
  • Peypin
  • Port-de-Bouc
  • Le Puy-Sainte-Réparade
  • Rognac
  • Roquevaire
  • Rousset
  • Saint-Martin-de-Crau
  • Saint-Victoret
  • Sausset-les-Pins
  • Septèmes-les-Vallons
  • Trets
  • Venelles

Une sécheresse qui laisse des traces

Les “mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols” – terme officiel pour désigner ce phénomène – ont causé des dégâts considérables. Des maisons fissurées, des terrains instables, des infrastructures fragilisées… Le bilan est lourd pour de nombreux propriétaires.

Cette reconnaissance ouvre enfin la voie à une indemnisation par les assurances. Pour beaucoup, c’est l’espoir de pouvoir enfin entreprendre des travaux de réparation coûteux, impossibles à financer sans cette aide.

Un phénomène qui s’amplifie

La situation de 2023 n’est malheureusement pas un cas isolé. En 2022, ce sont 62 communes des Bouches-du-Rhône qui avaient été reconnues en état de catastrophe naturelle pour les mêmes raisons. Une tendance inquiétante qui souligne l’impact croissant du changement climatique sur notre région.

Les départements voisins ne sont pas épargnés. L’arrêté concerne également :

  • 43 communes de Vaucluse
  • 10 communes des Alpes-de-Haute-Provence
  • 1 commune des Hautes-Alpes

Que faire si vous êtes concerné ?

Si votre commune figure dans la liste, voici les étapes à suivre :

  1. Agissez vite : Vous n’avez que 30 jours à compter du 2 juillet pour déclarer votre sinistre.
  2. Contactez votre assurance : Informez-les de votre situation et des dégâts constatés.
  3. Documentez les dommages : Photos, vidéos, factures de travaux déjà effectués… Tout élément prouvant l’étendue des dégâts sera utile.
  4. Faites estimer les réparations : Un devis détaillé vous aidera dans vos démarches.
  5. Conservez tous les documents : Gardez une trace de toutes vos communications avec l’assurance.

Un combat qui continue

Si cette reconnaissance est une avancée, elle ne résout pas tout. Certaines communes n’ont pas été incluses dans l’arrêté, laissant leurs habitants dans l’expectative. Des associations de sinistrés continuent de se battre pour faire reconnaître l’ampleur du problème.

De plus, la question de la prévention se pose avec acuité. Comment adapter nos constructions et nos infrastructures à ces épisodes de sécheresse qui risquent de se multiplier ? Les collectivités locales et les experts du bâtiment sont face à un défi de taille.

Vers un futur incertain

Cette reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle est un rappel cruel de la vulnérabilité de notre territoire face aux aléas climatiques. Si elle apporte un soulagement immédiat à de nombreux sinistrés, elle soulève aussi des questions sur notre capacité à nous adapter à long terme.

Les Bouches-du-Rhône, comme de nombreuses régions méditerranéennes, sont en première ligne face au changement climatique. Sécheresses, canicules, incendies… Les défis s’accumulent, mettant à l’épreuve notre résilience collective.

Cette situation appelle à une prise de conscience et à des actions concrètes :

  • Repenser l’urbanisme pour des villes plus adaptées aux chaleurs extrêmes
  • Développer des techniques de construction résistantes aux mouvements de terrain
  • Améliorer la gestion de l’eau pour faire face aux périodes de sécheresse
  • Renforcer la végétalisation pour lutter contre les îlots de chaleur urbains

La reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle n’est qu’une étape. C’est à nous tous, citoyens, élus, entreprises, de nous mobiliser pour construire un avenir plus résilient face aux défis climatiques qui nous attendent.

En attendant, pour les habitants des 38 communes concernées, l’heure est à l’action. Ne laissez pas passer le délai de 30 jours pour faire valoir vos droits. Cette reconnaissance est une opportunité de reconstruire et de renforcer vos habitations. Saisissez-la, pour votre sécurité et celle de vos proches.

Pour consulter l’arrêté : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000049858629

5/5 - (19 votes)
Partager cet article

Rédacteur du site Economie News spécialiste de l'économie, il est passionné par l'économie et les nouvelles technologies. Il publie des actualités liées à l'économie, la finance et les technologies. Il est actuellement Gérant de la société Impact Seo, une agence web basée Aix-En-Provence.

Les commentaires sont fermés.