Tsunami au japon, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase

0

C’est avec des propos choquants, que le ministre de la reconstruction au japon, démissionne.

En effet, le ministre Masahiro Imamura, avait déclaré que le tsunami avait mieux fait de toucher le nord-est plutôt que Tokyo.
Il n’en est pas à sa première gaffe et là, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, il a donc décidé de démissionner ce mercredi, après avoir déclaré des propos choquants, concernant le tsunami de 2011. Le ministre japonais en effet déclaré, lors d’une réception mardi devant les responsables du Parti libéral-démocrate, que la catastrophe naturelle de 2011 était une bonne chose qu’elle soit arrivée au nord-est plutôt que sur la capitale, car elle aurait causé d’autant plus de dégâts, il a cité : « C’est bien que ce soit arrivé dans la région du Tohoku (nord-est), car les dégâts auraient été énormes si cela était survenu plus près, ou sur  la capitale ». Pour rappel, ce tsunami avait causé plus de 18.500 morts ainsi que l’accident nucléaire de Fukushima.

Une formulation déplacée

En utilisant le terme « bien » pour qualifier un tel drame, qui avait détruit toute une région, tué presque 20 mille personnes et causé un accident nucléaire est plus que déplacer. Le ministre, après s’être rendu compte de la bourde qu’il avait commise, a essayé de rectifier ses paroles auprès notamment de journalistes, mais en vain. De plus, Shinzo Abe, le Premier ministre japonais a déclaré que les propos du ministre de la reconstruction étaient « Extrêmement Inappropriés ! »

Masahira Imamura a démissionné, ce mercredi, juste après avoir retiré ses propos et s’être excusé, ses fonctions s’arrêtent alors dès aujourd’hui. Remplacé sans plus tarder par Masayoshi Yoshino, un homme originaire de Fukushima, il connaît très bien le dossier de la reconstruction.

mm

Journaliste et animatrice radio, je publie sur le site d'actualités economie-news notamment dans les rubriques économie et immobilier.

Comments are closed.