Quels sont les signes qu’une dératisation est nécessaire ?

0

Vous entendez des petits piétinements, des petits cris aigus, des bruits de grignotages dans votre grenier, ou vos combles, la nuit ? Vous trouvez des aliments ou des bouts de papier grignotés dans la cuisine ? Vous avez sans aucun doute un locataire clandestin et indésirable, dans votre logement, un rongeur. Rat, souris, mulot ou autre bestiole du même acabit, ne vous laissez pas envahir, car toutes ces petites bêtes se reproduisent à vitesse grand V !

Quel type de rongeur a élu domicile chez vous ?

Si vous habitez en ville, votre envahisseur sera certainement une souris ou un rat. Vous rencontrerez aussi ces espèces de rongeurs à la campagne, en plus des mulots, des loirs et autres fouines. Quelle que soit l’espèce de rongeur, vous devrez vous en débarrasser, avant qu’il ne fasse de gros dégâts chez vous, sans compter les maladies graves que peuvent transmettre ces animaux à l’humain.

Attention, que ce soit une fouine ou un loir, ce sont des espèces protégées. Il faut donc éviter de les tuer, sans vous renseigner au préalable auprès de la préfecture de votre région. En demandant une autorisation, vous aurez éventuellement l’accord de vous servir d’un produit raticide, ou d’un piège, pour vous en débarrasser rapidement et radicalement.

Quels signes prouvent une présence de rats ou de souris ?

Les deux espèces ont des points communs, celui d’avoir une forte odeur musquée, venant de leur urine, mais aussi celui d’avoir un pelage gras, qui laisse des traces au bas des murs. À moins de les surprendre, ce qui est très rare, car ces rongeurs se manifestent plutôt la nuit, vous les entendrez pousser de petits cris et courir dans tous les sens, à la recherche de nourriture. Là où vous pourrez mettre un nom sur l’envahisseur, c’est lorsque vous trouverez ses excréments.

En effet, la souris laisse derrière elle de petites crottes longues, semblables à des grains de riz, et de couleur noire. Le rat, plus gros que la souris, laisse des crottes proportionnées à son apparence, donc plus grosses, ressemblant un peu à celles des chats. D’autres signes prouvent la présence de rats ou de souris, la découverte de traces de morsures sur les meubles, les plinthes ou les fils électriques.

Ces derniers étant à surveiller si vous avez une suspicion d’infestation, car les grignotages de fils sont susceptibles de provoquer des incendies. Des bouts déchiquetés de carton, de tissu, ou de laine de roche sont également autant de preuves qu’un nid est en préparation, et que vous allez bientôt être sérieusement infesté.

Comment éviter l’infestation ?

On ne saurait trop vous recommander de faire intervenir une société de dératisation, dès le début des signes visuels et auditifs. En effet, sachant qu’une souris peut avoir 60 petits en moyenne par an, et qu’une rate peut en avoir environ 70 par an, imaginez l’invasion dans votre domicile ! Un professionnel de la dératisation, fera un diagnostic, afin de reconnaître l’espèce et l’ampleur de l’infestation, puis vous effectuera un devis, ayant pour but d’adapter à votre situation une intervention d’éradication radicale et durable.

Comments are closed.