Mars, un mauvais mois concernant le chômage

0

Mars dernier a connu la plus haute augmentation de demandes d’emploi depuis plus de quatre ans avec une augmentation de 1.3%. Une promesse du président de la République qui semble bien ne pas être tenue.

Coup dur pour François Hollande

C’est une situation difficile que laisse le président de la République, François Hollande, au futur président, puisqu’en effet, le chômage, au mois de mars, a connu une forte hausse de demandeurs d’emploi, un chiffre qui s’élève à 3.51 millions de chômeurs.
Au beau milieu des élections présidentielles, le ministre du travail a annoncé une augmentation de plus d’1.3% de chômeurs ce qui représente pas moins de 3.51 millions de chômeurs en métropole auxquels s’ajoutent les 3.77 millions de demandeurs d’emploi à l’Outre-mer. Un constat alarmant, puisqu’en février, on avait remarqué une baisse de demandeurs inscrits à Pôle emploi.
Un constat, qui va à l’encontre de la promesse faite par François Hollande au début de son quinquennat, car il est le plus mauvais que la France ait connu depuis 2013.
Cette augmentation s’explique par le fait que beaucoup de contrats dont la durée est assez courte, n’ont pas été renouvelés. Les personnes qui travaillaient alors se sont retrouvés du statut de travailleurs à chômeurs sans activité.

Et les seniors ?

Même constat chez les seniors dont la courbe continue de se dégrader avec plus 3.7% sur une période d’un an. Il en va de même pour les jeunes de moins de 25 ans, avec plus de 1.2% sur un délai d’un mois.
Myriam El Khomri, la ministre du travail, met le point tout de même sur une diminution de nouveaux inscrits à Pôle emploi avec moins de 3.1% alors que les demandeurs d’emploi qui ne sont plus inscrits avec comme motif d’avoir retrouvé un emploi, progressent de plus de 0.5%. Une augmentation qui se tient dans le temps, puisque cela fait huit mois qu’il se maintient à un niveau élevé.

Reste maintenant à attendre, pour voir comment va réagir la courbe du chômage, avec le futur président de la République. D’après l’Insee, la baisse continuerait de diminuer pour le premier semestre. Il ne reste plus qu’à attendre.

mm

Journaliste et animatrice radio, je publie sur le site d'actualités economie-news notamment dans les rubriques économie et immobilier.

Comments are closed.