Les 471 salariés de l’usine TIM seront bientôt sans emploi

0

L’usine TIM dans le Nord à Tourcoing est menacée de fermeture si elle ne trouve pas de repreneur. Le tribunal de commerce donnera son verdict ce mercredi sur l’avenir de l’usine et de ses 471 salariés.

Menacée de liquidation

Malgré les deux offres de reprise qu’a reçu l’usine, TIM est tout de même enclin à un arrêt total de son activité. Les 471 salariés manifestent depuis plusieurs semaines pour tenter de sauver leur emploi. Alors que les yeux sont tournés vers l’usine GM&S à La Souterraine qui connaît le même sort, on ne parle pas de l’usine TIM et de ses nombreux salariés.
TIM, une usine spécialisée dans la fabrication de cabines d’engins dans le secteur du BTP pourrait bien voir ses 471 salariés au chômage ainsi que l’arrêt des centaines de métiers indirectement générés par l’activité de l’entreprise.

L’usine TIM abandonnée médiatiquement

Alors que l’usine GM&S connaissait la même situation le mois dernier, l’affaire a été couverte médiatiquement durant tout son déroulé, permettant ainsi de sensibiliser les Français et de trouver plus facilement des solutions. Pour l’usine TIM, l’indifférence politique et médiatique est amèrement déplorée. Christophe Fournier, délégué syndicale Force Ouvrière a déclaré que les salariés se sentent « abandonnés » à leur triste sort. « Dans les ateliers, les camarades ont pris une claque, on est à 20% d’absentéisme, il y a même eu une tentative de suicide ». Le moral des équipes est au plus bas, « nous craignons que si la décision n’est pas prise mercredi, nous le perdons définitivement ».

L’usine était à son plus haut rendement en 2012 quand elle réalisait un CA de 176 millions d’euros et employait presque 900 personnes. Après plusieurs facteurs qui ont causés des crises au sein de l’entreprise, le CA est descendu à 46 millions d’euros avec 55 millions de dettes sur le dos.

Pour l’instant, les deux offres de reprises qui ont été faites présentent des faiblesses et les employés attendent une vraie proposition qui tienne la route. Il ne reste plus qu’à attendre la décision prise par le tribunal de commerce.

mm

Gérant de ma société, je suis passionné par l'actu en général et je participe à la rédaction d'articles pour economie-news dans les rubriques Argent et Assurance.

Comments are closed.